J’ai joué au petit chimiste

Ou comment réduire une poudre compacte en poudre libre ?

 

Vous connaissez tous la terracotta de GUERLAIN ?

 

Je possédais deux de ces poudres « la blonde » et la « brunette ». C’était pour moi un calvaire de les utiliser, je ne savais pas si j’en mettais trop ou pas assez sur mon pinceau; (« la bonde » était trop légère et « la brunette » trop pigmentée, en fait surtout très orangée dans le fond) c’est pourquoi, j’ai décidé de les réduire en poudre pour contrebalancer et mélanger les deux couleurs, et que l’ensemble soit plus homogène. Comme elles étaient déjà bien entamées, que je ne m’en servais plus beaucoup, je m’étais dit que je n’avais plus rien à perdre…

 

J’ai d’abord pris le manche d’un gros pinceau, pour pouvoir les réduire en miette, transvaser les gros morceaux dans un pot de crème visage (bien propre et sec pour ne pas faire accrocher la poudre aux parois du pot) et j’ai continué à « pilonner » (toujours avec le manche de mon pinceau) jusqu’à obtenir une belle poudre assez fine.

 

A l’usage la terracotta, est un produit qui n’est pas simple d’utilisation et que si on ne sait pas le doser on se retrouve vite « orange carotte ! » C’est pour cela que je l’ai réduite en poudre pour pouvoir contrôler le dosage sur le pinceau.

 

Je m’explique : pour commencer, pot fermé, je secoue bien et je récupère les résidus de poudre qui sont restés « collés » au couvercle du pot (c’est une façon pour moi de mieux contrôler le dosage) avec un pinceau type 187 de MAC puis l’applique comme il se doit sur mon visage, c’est-à-dire comme un « 3 » quand on est côté droit du visage et comme un « E » quand on est côté gauche; (= côtés du front, os supérieur de la mâchoire et mâchoire du bas).

 

J’en mets toute l’année selon mes envies, pour donner un peu de relief au maquillage du visage et que ça ne fasse passe trop »plat ».

 

Cependant, il existe d’autres formes de poudres bronzantes, les terres de soleil et les bronzers, car terracotta est d’appellation exclusive GUERLAIN.

 

Si toutefois vous connaissez, d’autres produits d’autres marques, faites le moi savoir dans les commentaires, je serai ravie d’avoir vos impressions sur ce que vous utiliser!

La protection solaire à pchitter vu par Mr D

L’autre jour, en me baladant sur mes blogs préférés, j’ai vu une vidéo de Mon blog de fille qui parlait de la protection solaire pchitter par-dessus le maquillage qui s’appelle hydrabio eau de soin spf 30. (Une vidéo très enthousiasmante soit dite en passant). En voyant la vidéo, je me suis dit que ce serait super pour Mr D !

 

Il travaille dans le transport et l’été quand le soleil tape sur le pare-brise du véhicule ça ne pardonne pas : coups de soleil sur son visage et son bras gauche complètement «cramé». Je l’obligeais déjà à mettre de la crème solaire pour qu’il soit protégé au maximum des U.V., mais l’utilisation de la version crème n’était pas pratique, car pas de point d’eau pour se rincer les mains après application. Il voulait donc faire comme il faisait avant, ne rien mettre du tout ! (Je ne vous dis même pas l’état de la peau !) Bref….

 

Je lui ai donc annoncé la bonne nouvelle en lui disant que c’est plus pratique que la crème, ça se pchitte tout simplement sur les zones exposées au soleil et d’en remettre si nécessaire au cours de la journée et ça protège du soleil !

 

Mais prenons plutôt les réactions de Mr D

 

Esprit Make-Up :

« Que pourriez-vous nous dire de ce produit ? »

 

Mr D :

« C’est un produit peu encombrant, il était dans ma petite glacière tous les jours ! »

 

EMU :

« Quels sont ces avantages et inconvénients ? »

 

Mr D : avantages :

« C’est simple d’utilisation, on le pchitte sur le visage et les bras et hop on le range ! pratique, car je n’avais pas les mains collantes comme si je m’étais appliqué de la crème et c’était rafraîchissant du fait qu’il était en permanence dans la glacière ! »

 

Mr D : inconvénients :

« Lors de la pulvérisation sur le visage, je m’en mettais systématiquement sur ma bouche et le goût n’était pas agréable. La texture du produit, est collante et quand on transpire ça donne un effet poisseux. »

 

EMU :

« Réutiliseriez-vous ce produit ? Et est-ce-que vous le recommanderiez ? »

 

Mr D :

« Oui, je le réutiliserai pour le côté pratique. Je le recommande également aux personnes qui comme moi ne peuvent pas s’étaler de la crème en permanence ! »

 

Je remercie Mr D d’avoir pris le temps de répondre à mes quelques questions et je remercie aussi Hélène de Mon blog de fille de m’avoir fait découvrir un nouveau procédé de protection solaire. Par contre moi j’ai pu le tester aussi avec et sans maquillage, à part l’odeur qui est assez agréable, je n’ai pas apprécié la sensation qu’il faisait, collante et brillante sur la peau.

 

La preuve en est, un produit n’est pas universel, il peut convenir à l’un mais pas à l’autre !

 

Petit rappel : hydrabio eau de soin spf 30 n’est pas fait pour s’exposer de longues heures au soleil, il est indiqué comme un produit d’appoint ou de dépannage.